Diminution de l’indice de masse corporelle associée aux jus de fruits et autres facteurs de mode de vie sain

Nous nous sommes interrogés sur la manière dont nos choix de boissons influencent la prise de poids, notamment en termes de quantité de sucre et densité calorique. Contredisant les suggestions de certains organismes gouvernementaux, une récente étude d’observation démontre que la consommation de jus de fruits est statistiquement associée à un indice de masse corporelle plus faible

L’étude Food4Me, menée dans sept pays européens, a intégré des données provenant de 1441 adultes européens ayant répondu à un questionnaire de fréquence alimentaire visant à évaluer leurs habitudes en matière d’aliments et de boissons. Le poids, la taille et le tour de taille ont également été indiqués sur Internet par les personnes étudiées. 

Les résultats ont montré que la consommation de jus de fruits, mais aussi de poissons gras, de graisses polyinsaturées, de noix, de produits laitiers, de graines entières, et de plus de fibres, fruits et légumes, était significativement associée à un indice de masse corporelle inférieur. 

D’autres facteurs, tels que le degré de sédentarité, sont associés à un indice de masse corporelle plus élevé. Ces conclusions soulignent l’importance de schémas diététiques et de mode de vie dans la gestion du poids. Contrairement aux convictions antérieures, boire du jus de fruits semble entrer dans le cadre d’un schéma diététique bénéfique qui aide, plus qu’il ne gêne, le maintien d’un poids de forme.  

Références
[1] Celis-Morales C et al. (2017)

Correlates of overall and central obesity in adults from seven European countries Findings from the Food4Me Study. Eur J Clin Nutr.