Le jus de fruits tout au long de la vie : les enfants

LES POINTS CLÉS 

      • • Un verre de jus de fruits par jour peut aider les enfants à atteindre leurs besoins quotidiens en vitamines et minéraux. 
      • • Un verre de 150 mL de jus d’orange couvre entre 123 et 185 % de la RNP*  en vitamine C et entre 22 et 32 % de la RNP en folates, selon l’âge de l’enfant. [1]
      • • La vitamine C accroît l’absorption du fer, contribuant ainsi à assurer un statut en fer normal. 
      • • Les jus de fruits contiennent entre 80 et 90% d’eau. Ils peuvent  ainsi contribuer à une hydratation normale, sans se substituer à l’eau.

      • * Référence nutritionnelle pour la population, ex-ANC

Fruitjuicematters
BESOINS ET ENJEUX ALIMENTAIRES & NUTRITIONNELS 

L’enfance comprend la fin de la petite enfance et le début de l’adolescence. Pendant cette période, les enfants élargissent leur éventail de nourritures et de boissons, améliorant la variété et les options d’apports nutritionnels. 

Cette étape est nécessaire pour la croissance, le développement mental et le développement socio-culturel. Plusieurs enjeux alimentaires et nutritionnels sont ainsi identifiés : 

Une faible consommation de fruits 
Des études européennes [2] montrent que la consommation de fruits et de légumes est généralement faible chez les enfants par rapport aux recommandations nutritionnelles qui sont de 400 à 500 g par jour. Selon l’OMS [3] , en moyenne, moins de la moitié des enfants mangent des fruits tous les jours. À noter que la consommation varie considérablement entre les pays, comme le montre le graphe ci-dessous. En France, seuls 7 % des enfants atteignent le repère de consommation de 5 fruits et légumes par jour. Ils sont 78 % à en consommer moins de 3,5 portions ! [4]

FruitjuicemattersConsommation de fruits et légumes
chez les enfants 
européens (g/jour)


Une relation à la nourriture difficile 

C’est particulièrement vrai pour les enfants d’âge préscolaire, qui peuvent avoir des néophobies alimentaires ou refuser de manger des fruits ou des légumes entiers. Ces enfants ont tendance à avoir une alimentation plus pauvre en vitamine C.[5] Les jus de fruits constituent alors une source alternative de vitamines et de minéraux. Par exemple, un petit verre de jus d’orange (150 mL) fournit la dose journalière de vitamine C définie par l’Efsa pour les enfants.[6]  

Un statut en fer médiocre 
Une analyse [7] de 44 études menées dans 19 pays européens montre que si l’apport moyen en fer chez les bébés et les très jeunes enfants est proche des valeurs recommandées, une proportion significative d’enfants présente des valeurs insuffisantes, allant de 10 % aux Pays-Bas à près de 50 % en Autriche, en Finlande et au Royaume-Uni. En France, 32,5 % des enfants sont en-dessous des besoins nutritionnels moyens en fer. [4] 

La constipation
La North American Society of Pediatric Gastroenterology, Hepatology and Nutrition recommande de tirer parti de la teneur en sorbitol de certains jus pour éviter le risque de constipation chez l’enfant. Ainsi, les jus de prune, de pomme et nectar de poire pourraient aider à augmenter la fréquence ainsi que la teneur en eau des selles chez les jeunes enfants souffrant de constipation.[8]

LE JUS DE FRUITS : LES BÉNÉFICES POUR LES ENFANTS 

1/ Composition et réglementation 

Les jus de fruits sont obtenus par pression de fruits sains et mûrs, sans ajout de sucres. En effet, la réglementation européenne interdit tout ajout de sucres aux jus de fruits, quel que soit leur mode de production (pur jus ou jus à base de concentré).[9] Leur composition nutritionnelle reflète ainsi celle des fruits dont ils sont issus. Il est par ailleurs intéressant de noter que les valeurs nutritionnelles sont similaires entre les jus à base de concentré et les purs jus. Assimiler les jus de fruits à des boissons aux fruits ou des boissons sucrées, qui peuvent notamment contenir du sucre ajouté ou des édulcorants artificiels, ne semble donc pas justifié. 

Les jus de fruits sont constitués d’environ 90 % d’eau. Ils contribuent ainsi à l’apport hydrique quotidien nécessaire en complément de l’eau et de l’ensemble de l’alimentation. La composition nutritionnelle du jus d’orange est précisée dans le tableau ci-dessous pour 100 mL. Un verre de 150 mL contient environ 60 kcal (calories), 14 g de sucres naturels et 55 mg de vitamine C. Les nutriments indiqués en couleur sont ceux présents en quantité suffisante pour pouvoir alléguer “source de“ et ainsi être étiquetés sur l’emballage (7,5 % de la VNR pour les boissons).

Fruitjuicematters

          Il est reconnu que les nutriments présents dans les jus de fruits contribuent à préserver une bonne santé, conformément aux allégations de santé autorisées par l’UE.[10]

  • Les folates contribuent à des fonctions psychologiques normales et à un fonctionnement normal du système immunitaire. Ils contribuent également à réduire la fatigue. 
  • La vitamine C contribue à la formation normale de collagène pour assurer les fonctions normales de la peau, des dents et des gencives, ainsi que des os et des cartilages. Elle accroît également l’absorption du fer. 
  • Le potassium contribue au fonctionnement normal du système nerveux ainsi qu’à une fonction musculaire et au maintien d’une pression sanguine normales.

    2/ Données scientifiques 
    Des études scientifiques récentes tendent à montrer que les jus de fruits se comporteraient différemment des boissons sucrées dans l’organisme, notamment en termes de contrôle glycémique. Il ne semblerait donc pas correct de les considérer comme deux boissons identiques.

    Des données scientifiques disponibles chez les enfants suggèrent que : 

  • Les jus de fruits ne seraient pas associés à un changement des z-scores de l’Indice de masse corporelle chez les enfants âgés de 1 an et plus dans une analyse de huit études de cohorte prospectives impliquant plus de 34 000 enfants. [11]
  • La consommation de jus d’orange serait associée à un apport plus important de vitamine A, vitamine C, folate et magnésium, selon une analyse secondaire de l’étude américaine NHANES.[12]  Cette analyse montre également qu’il n’existerait aucune différence de risque d’obésité chez les enfants ayant consommé du jus de fruits et ceux n’en n’ayant pas consommé. Il est intéressant de noter que les consommateurs de jus de fruits mangent plus de fruits et obtiennent un meilleur résultat au Healthy Eating Index 2005. Une autre étude [13] de 2015, basée sur des données de consommation françaises, aboutit aux mêmes conclusions : les consommateurs de jus de fruits auraient une alimentation de meilleure qualité au global et consommeraient plus de fruits et légumes.

Fruitjuicematters
INCLURE DU JUS DE FRUITS DANS L’ALIMENTATION

1/ Quantités 

Selon les recommandations de santé publique du pays, une portion de jus de fruits peut varier entre 150 et 235 mL par jour. Dans de nombreux pays européens, le jus de fruits constitue d’ailleurs une des portions journalières recommandées de fruits et légumes. En France, les professionnels des jus de fruits ont récemment fixé la quantité d’un verre de référence à 150 mL (vs 200 mL précédemment). Selon les recommandations de l’American Academy of Pediatrics [14], les enfants âgés de plus d’un an peuvent boire chaque jour du jus de fruits dans le cadre d’une alimentation équilibrée et variée. La ration journalière recommandée est indiquée dans le tableau ci-dessus.

2/ Moment de consommation 

Les jus de fruits seront de préférence consommés pendant un repas. Dans la mesure où ils ne doivent pas concurrencer l’eau à table, ce sera surtout au petit-déjeuner ou au goûter. Par ailleurs, étant donné que la vitamine C accroit l’absorption du fer, il sera d’autant plus intéressant de consommer les jus de fruits, qui contiennent généralement des quantités intéressantes de vitamine C, en même temps que certains aliments. Cela permettra de renforcer la biodisponibilité du fer non-héminique qu’ils contiennent (par exemple dans les aliments enrichis, produits céréaliers, fruits à coque, légumineuses…). [15]

1. Adequate Intake for vitamin C is 30 mg for 4-6-year-olds and 45 mg for 7-10-year-olds; Adequate Intake for folate is 140 μg for 4-6-year-olds and 200 μg for 7-10-year olds. 
2. EU Science Hub (2016) Fruit and vegetables. https://ec.europa.eu/jrc/en/healthknowledge- gateway/promotion-prevention/nutrition/fruit-vegetables#_who2016a.
3. WHO (2016) World Health Organization WHO Regional Office for Europe, Growing up unequal: gender and socioeconomic differences in young people’s health and well-being. Health behaviour in school-aged children (HBSC) study: International report from the 2013/2014 survey.
4. Enquete CCAF 2016 du Credoc
5. Kozioł-Kozakowska A et al. (2017) Prevalence of food neophobia in pre-school children from southern Poland and its association with eating habits, dietary intake and anthropometric parameters: a cross-sectional study. Pub Health Nutr 18:1-9.
6. EFSA (2013) Dietary Reference Values for vitamin C. https://efsa.onlinelibrary. wiley.com/doi/abs/10.2903/j.efsa.2013.3418.
7. Eussen S et al. (2015) Iron intake and status of children aged 6-36 months in Europe: a systematic review. Ann Nutr Metab 66: 80-92.
8. Baker SS et al. (1999) Constipation in infants and children: evaluation and treatment. A medical position statement of the North American Society for Pediatric Gastroenterology and Nutrition. J Pediatr Gastroenterol Nutr 29: 612–626.
9. European Parliament and of the Council (2012) Fruit juice directive. http://eur-lex. europa. eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2012:115:0001:0011:EN:PDF.
10. EU register of authorised health claims http://ec.europa.eu/food/safety/labelling_nutrition/claims/register/public/?event=register.home&CFID=289871&CFTOKEN=412e98b139a96490-3D871B69-99EF-047F-75B17F49E11D55B4. 11. Auerbach BJ et al. (2017) Fruit juice and change in BMI: A meta-analysis. Pediatr 139:e20162454.
12. O’Neil CE et al. (2011) One hundred percent orange juice consumption is associated with better diet quality, improved nutrient adequacy, and no increased risk for overweight/obesity in children. Nutr Res 31: 673-82.
13. Drewnowski et al. Consumption Patterns of Fruit and Vegetable Juices and Dietary Nutrient Density among French Children and Adults, Nutrients 2015, 7, 6073-6087.
14. Heyman MB et al. (2017) Fruit juice in infants, children and adolescents: Currentrecommendations. Pediatr 139: e20170967.
15. EFSA (2015) Scientific Opinion on Dietary Reference Values for iron. EFSA J 13:4254, 115 pp.